Oeuvres > 3ème période, 1980-2000

"Le Château du Puy du Fou sous la neige"

Le Château du Puy du Fou sous la neige
 
H.S.B. - 38 x 46 cm
 

"Je n'ai jamais reçu de nom. Ils m'appellent le vieux galopin. Je ne me suis jamais perdu. Ils m'appellent le vieux cherche-pain. Je couche sur les barges des granges ou sur des berges des fossés. Je traîne mes souvenirs ave mon balluchon humide et je colporte les nouvelles de métairie en métairie. Jamais je ne suis attendu, mais jamais ils ne sont surpris. Et je porte avec moi l'Histoire à tous les enfants du pays. Dès qu'une lumière me fait signe, la nuit arrête mon chemin. Pour une soupe et pour la veillée, la porte s'ouvre à l'amitié : ils me reconnaissent toujours et ma place est toujours la même. Je suis la mémoire du soir.

Debout près de la cheminée, j'ouvre les mains, je prends une petite poignée de feu qui me dégourdit la mémoire. Je suis le marchand de quenouilles, qui file le temps et se promène pour vendre ses poupées de lin dans le pays du Puy du Fou. Et je passe ma vie à filer mon chemin de village en village vers un autre foyer, écoutant les sentiers qui ne retiennent plus leurs vieilles confidences, écoutant la pénombre qui gagne les buissons, les vieux chênes têtards creusant dans leurs souvenirs. Je marche avec les siècles de famille en famille vers d'autres fuseaux. Et je marche toujours dans mes sabots trop lourds. Mon très vieil almanach et mes poupées de lin me tiennent compagnie, me soutiennent l'humeur.

Ce soir, je veux aller jusque chez Maupillier, auprès du vieux château qui s'élance là-bas. Je chanterai la chanson de tous les Maupillier sur cette terre de géants et de genêts en fleur."

Texte de Philippe de Villiers
Créateur du Puy du Fou

Extrait du prologue du spectacle
dit pa Philippe Noiret
Plus d'infos