Oeuvres > 3ème période, 1980-2000

"Par un beau matin d'hiver sur un village vendéen"

Par un beau matin d'hiver sur un village vendéen
 
H.S.B. - 50 x 65 cm
 

Exposé au Salon de la S.N.B.A. en 1983 à Paris.

Tableau volé au cours de l'exposition du Grand Palais.



Toussaint l'autodidacte est entré en peinture en 1964 comme on entre en religion. Depuis ce temps là, son ciel est constellé d'étoiles qui brillent bien haut dans les galaxies parisiennes et surtout américaines.

Etonnant, lorsque l'on sait que neuf toiles sur dix sorties de ses mains s'inspirent du paysage vendéen. Ses peintures, presque des enluminures, naissent dans l'atelier douillet et serein du Poiré-sur-Vie, refuge tendre et vivant, havre musical où flottent les effluves de chants italiens, la voix de Pavarotti, la musique de Bach ou de Monteverdi.

Sous le regard candide du caniche caramel, il pose les touches de couleur d'une imagerie agreste empruntée au monde de Brueghel, Fra Angelico. La Renaissance marque de son doigt chaque oeuvre polie sous le pinceau raffiné de l'artiste.
En cultivant son art, Raphaël Toussaint rejoint deux rêves lovés au fond de sa mémoire.

Deux éclats lumineux : le peintre René Robin son maître et l'enfant qui voulait devenir chanteur. Le charme opère et fait naître de ce talent magique une peinture qui chante.


Extrait de l'album de Gérard Rabiller "Ateliers d'Artistes".

Régine Albert - Ecrivain
Plus d'infos