Oeuvres > 3ème période, 1980-2000

"Le Viaduc de Barbin"

Le Viaduc de Barbin
 
H.S.B. - 50 x 65 cm
 

Exposé au Café de la Paix - Paris - 1985


La Paix pour Raphaël TOUSSAINT, c'est bien plus que le silence des armes. La paix pour lui, c'est un absolu. Ce n'est pas autre chose que le bonheur.

Dans un monde où tout s'exaspère, grogne, cogne, pessimise, lui est un inventeur de miracles.

Il va se promener, un dimanche comme tant d'autres en Vendée, du côté du viaduc de Barbin qui enjambe la Sèvre sur 300 mètres, il en revient avec cet instant de grâce : Il y a ce mariage à l'avant du chemin qui promène ses voiles blancs, son bouquet et ses musiciens. Et autour de ce grand cortège tout respire à l'unisson, dans les arbres, sur la terre et sur l'eau. On est voyeur jusque dans le secret des granges où l'on s'aime. Les bateaux eux aussi ont pris leurs voiles de mariée, et les grandes jambes du viaduc parlent de voyages au long cours quand paraît le train du Puy du Fou...

Car le bonheur chez Raphaël TOUSSAINT est multidimensionnel. Je dirais même que plus on s'en éloigne, plus il grandit. Voyez cet horizon lointain aux verts d'une tendresse absolue, qui émane une paix mariant la terre au ciel !

Tout cela avec une minutie sans faille, une perfection stupéfiante. L'artiste polit sa toile, l'habite, jusqu'à ce qu'elle devienne bijou. Jusqu'au boutiste du bonheur, il veut que cela soit parfait. C'est cela sa force, il n'est pas un "faiseur". Si vous le connaissiez, vous sauriez que chaque matin, dans sa Vendée qu'il peint sans cesse, il se lève ébloui, il va a ses pinceaux comme on va à la fête. Il est le ravi de la légende, et chacune de ses oeuvres nous enchante. Son art est celui de la merveille...


Yves Viollier - Ecrivain
Extrait du catalogue de l'exposition "Un instant de Paix"
Café de la Paix - Paris - 1985