Oeuvres > 4ème période, à partir de 2000

"Composition autour du château de Beaupuy - Mouilleron Le Captif"

Composition autour du château de Beaupuy - Mouilleron Le Captif
 
H.S.B. - 28 x 55 cm
 

La peinture est une incarnation. Elle donne vie et corps à la vision qui la porte. Il faut une très longue approche, infiniment patiente et souvent tâtonnante, pour tenter de faire en sorte que le tableau la rejoigne le plus exactement possible. La vision est intérieure. Mais elle se nourrit du contact permanent avec le réel. Elle ne se forge et ne s'élabore que par l'observation patiente, acharnée, inlassable des formes de la nature. L'observation est un moyen de connaissance du monde. Il faut regarder, regarder et regarder encore. On est toujours en dessous de ce que l'on voit. Pour autant que l'on sache voir... ! Les peintres d'aujourd'hui ne savent plus regarder. Ils croient pouvoir se passer de l'observation pour inventer. Mais que peut-on inventer si l'on ne donne pas de combustible à son imagination? C'est le regard qui la féconde. Sans lui, elle s'appauvrit très vite. Elle devient répétitive, stérile.

Extrait du livre : BALTHUS - Les méditations d'un promeneur solitaire de la peinture - Entretiens avec Françoise Jaunin - Pages 16-17 - Collection Paroles Vives - La Bibliothèque des Arts